Contact

A la pointe de la technologie

Les locaux qui abritent les trois laboratoires de contrôle sont neufs et ultramodernes. Ils sont équipés des meilleures infrastructures, afin de garantir les conditions d’environnement strictes qu’exige la norme ISO. Les équipements de contrôle spécifiques, développés et produits par le COSC, sont régulièrement mis à jour pour répondre aux progrès réalisés par le monde de l’horlogerie, c’est-à-dire pour aller au-delà des limites que les instruments horaires ne cessent de repousser.

Outils sur mesure

Les trois BO disposent d'équipements de pointe, conçus en interne par les ingénieurs de la direction. La spécificité des besoins est telle que tous les instruments du COSC (machines d’armage, machines de vision) ont été développés sur mesure, en fonction de l’exceptionnelle exigence requise.

Locaux adaptés

Pour assurer la rigueur de ses contrôles, le COSC a équipé ses locaux de  systèmes adaptés :

  • Ascenseur hydraulique pour éviter tout mouvement brusque et limiter les chocs à un minimum
  • Sol mis à la terre avec une trame de cuivre, pour éviter que le personnel ne se charge en électricité statique qui pourrait ensuite influer sur les instruments à certifier
  • Sas qui permettent de filtrer les poussières et d’assurer la constance des températures et de l’humidité dans les enceintes thermiques et le laboratoire de mesure

Informatique spécifique

Le nouveau portail informatique du COSC, développé spécifiquement pour ses besoins, fonctionne à la satisfaction de tous, les clients en premier lieu. Il permet à toutes les marques de s’y connecter via un code sécurité spécifique à chacune. Chacune est donc détentrice d’un canal personnalisé, qui lui permet de communiquer confidentiellement avec le COSC.

Horloges atomiques

Dans chacun des trois laboratoires d’observation, deux horloges atomiques et une horloge DCF77 0CX0 au rubidium servent de référence temporelle. Deux d’entre elles sont reliées au temps GPS, la troisième au temps DCF à Francfort. C’est le croisement de ces sources qui permet une garantie de fiabilité absolue. Il faut en effet que les trois horloges soient synchronisées pour que le temps puisse être distribué sur les machines de contrôle. 

Surveillance permanente

L’air est continuellement surveillé grâce à des sondes dans toutes les enceintes thermiques et le laboratoire. Température, humidité, poussière, ce sont quelque 180 points de mesure qui sont réalisés par minute et par BO, 24 heures sur 24, 365 jours par année. Ces mesures sont stockées dans le système informatique, ce qui permet au COSC de répondre à n’importe quelle interrogation d’un déposant : courbe de température, courbe d’humidité, pression atmosphérique, relevés de poussière, toutes les conditions d’environnement sont archivées. La traçabilité aussi complète que possible est à ce prix.

La démarche est la même pour les éventuelles alarmes. Le monitoring a lieu en temps réel, avec une traçabilité complète. Toute anomalie est enregistrée et ne peut pas être effacée. Une rigueur qui dépasse ce qui est requis par la norme ISO, mais à laquelle le COSC tient, puisqu’elle représente une garantie de la conformité de son travail.

Rigueur et confidentialité

La direction, à La Chaux-de-Fonds, a le contrôle informatique de toutes les données concernant les arrivées de séries, le conditionnement, les conditions d’environnement, les éventuelles alarmes, les mesures et bien sûr les résultats. Cela pour les trois bureaux d’observation. La confidentialité est ainsi respectée : seule la direction voit le détail des activités des trois bureaux.

Paré à toute éventualité

Le COSC est le seul organisme en Suisse et au monde à réaliser la certification de chronomètres à une telle échelle. Aucun autre organisme n’est capable de mesurer jusqu’à deux millions de montres par année. En cas de défaillance d’un des trois bureaux d’observation, l’horlogerie suisse n’aurait donc pas d’alternative pour faire certifier ses montres. Pour parer à toute éventualité, le COSC joue la carte de la sécurité absolue grâce à des bureaux aux espaces et aux équipements surdimensionnés : si l’un des trois bureaux d’observation était amené à interrompre son travail, les deux autres seraient à même d’absorber la production de toute l’horlogerie suisse.