Contact

Mouvements mécaniques

Les bureaux d’observation du COSC appliquent strictement les conditions d'épreuves décrites par la norme ISO ou les prescriptions internes. Les résultats obtenus donnent une mesure exacte de la marche d'un mouvement, d’une montre sur une période donnée et attestent de sa précision intrinsèque. Les épreuves subies ne relèvent donc pas de simulation de comportement au porter.

Au cours des 15 jours d’épreuve, la régularité de marche de la montre est contrôlée à travers deux données centrales :

  • la température
  • la position de la montre (3h, 6h, 9h, cadran en haut, cadran en bas)

Placés sur des barrettes comportant cinq pièces, les mouvements sont successivement positionnés dans les différentes positions requises, à l’intérieur des enceintes thermiques correspondant aux différentes températures exigées. Chaque pièce reste 24 heures dans une position et à une température donnée. Chaque jour, on les sort brièvement de ces enceintes thermiques pour effectuer des mesures grâce à des machines de vision munies de cinq caméras.

Les mesures quotidiennes réalisées par le COSC sur chaque mouvement consistent donc à déterminer l’état de chaque instrument par rapport à une époque de référence. La mesure par différenciation d'états permet d'intégrer le comportement du mouvement dans le temps et de calculer la marche diurne.

 

Exigences minimales (pour les montres-bracelets balancier-spiral) - Genre I

Symbole Critère Limite [s/d]
Catégorie 1 Catégorie 2
Mmoy Marche diurne moyenne -4 +6 -5 +8
Vmoy Variation moyenne des marches 2 3.4
Vmax La plus grande variation des marches 5 7
D Différence entre les marches en positions verticale et horizontale de la montre -6 +8 -8 +10
P Le plus grand écart des marches 10 15
C Variation de la marche en fonction de la température +/- 0.6 +/- 0.7
R Reprise de marche +/- 5 +/- 6
Les exigences minimales sont considérées comme des limites absolues et aucun résultat de calcul n'est arrondi.

Etat : Différence, à un instant précis, entre l’heure indiquée par un instrument horaire et l’heure de référence donnée par une horloge-étalon.

L’état est positif ou négatif, suivant que l’instrument horaire est en avance ou en retard par rapport à cette heure de référence.

Marche : Expression de la différence, par unité de temps, entre deux états d’un instrument horaire, séparés par un intervalle de temps (durée) donné.

Si elle est positive, l’instrument avance, et inversement.

Marche diurne : Expression de la différence entre deux états séparés par un intervalle de temps de 24 heures.

Chaque bureau d’observation utilise une base de temps constituée de deux horloges atomiques et une horloge DCF77 0CX0 synchronisées et utilisant deux références différentes de temps (GPS et DCF). La saisie et le calcul des données sont entièrement informatisés.

Mmoy : est la moyenne artithmétique des marches diurnes des 10 premiers jours d'essais.

Vmoy : est la moyenne arithmétique des cinq valeurs absolues des variations de marches obtenues pour les cinq positions de la montre durant les 10 premiers jours d'essais.

Vmax : est la valeur absolue de la plus grande des cinq variations de marches relatives aux cinq positions de la montre durant les 10 premiers jours d'essais.

D : est la différence entre les marches en positions verticale et horizontale de la montre, elle s'obtient en en soustrayant de la moyenne des marches des deux premiers jours d'essais la moyenne des marches de 9ème et 10ème jours d'essais.

P : est la valeur absolue de la plus grande des 10 différences entre l'une des 10 premières marches et la marche diurne moyenne des essais.

C : est la variation de la marche en fonction de la température, elle s'obtient en soustrayant de la marche à 38°C celle à 8°C, le tout divisé par l'intervalle de température entre ces deux marches.

R : est l'écart de marche entre la dernière marche des essais et la moyenne des deux premières marches de ceux-ci.

La catégorie 1 est constituée des montres-bracelet dont le diamètre d'encageage est supérieur à 20mm ou la surface d'encageage est supérieur à 314 mm2. La catégorie 2 englobe toutes les montres-bracelet dont le diamètre d'encageage est inférieur ou égal à 20mm et la surface d'encageage inférieure ou égale à 314 mm2.